AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...   Dim 3 Fév - 12:00

Déclinant toute sa palette de couleurs orangées, le soleil finissait sa lente course quotidienne, sa lumière dorée s’évanouissant peu à peu derrière les collines environnant Poudlard. Peu à peu, un voile d’obscurité s’étendait, englobant le château dans sa totalité, amenant avec lui une légère brise nocturne suffisamment douce pour un mois de septembre. Partout, les lumières s’éclairaient, brillant comme de petites notes d’espoir dans ce sombre paysage. Tout semblait calme, comme si le temps s’était arrêté, interrompant l’agitation constante qui régnait sur les lieux. Tous les élèves avaient regagné leurs salles communes et ce depuis bien longtemps. Les plus jeunes étaient montés dans leurs dortoirs tandis que les plus vieux, surchargés de travail en raison des examens à venir, achevaient leurs devoirs dans un silence religieux. De par ce fait, les couloirs étaient déserts. Quoique…

En haut des marches d’un des nombreux escaliers, tout près de la tour des Gryffondor, une ombre se découpait lentement dans la pénombre, d’un pas hésitant qui ne trahissait pourtant aucune sorte de frayeur. Non, Heaven Parker n’était pas somnambule, seulement trop habituée à ces petites escapades nocturnes pour être inquiétée de quoi que ce soit. Il lui arrivait assez fréquemment de renoncer à son confortable lit à baldaquin pour se risquer à errer dans le château. Vêtue entièrement de noir – chose qui lui arrivait très souvent, d’où son look que les autres élèves qualifiaient de « gothique » sans plus cherche à la comprendre -, elle se faufilait le long des murs avec l’agilité et la discrétion d’un félin. Ses pieds nus, rougis d’avoir foulé de trop nombreuses fois le sol glacé, ne lui arrachait pas le moindre frisson tandis qu’elle continuait sa lente progression, descendant silencieusement les marches du grand escalier de pierre. Elle s’employait à ne faire aucun bruit susceptible de trahir sa présence, sachant pertinemment que si elle avait le malheur de croiser la route du vieux Argus Rusard, elle serait probablement gratifiée d’une heure de retenue ! Et si durant sa première année, elle arrivait à faire croire qu’elle n’avait pas connaissance de la partie du règlement stipulant que les ballades nocturnes étaient interdites après une certaine heure, elle aurait bien du mal à le faire croire maintenant qu’elle entamait sa septième et dernière année à Poudlard ! Certes, le concierge se faisait vieux et de ce fait, un peu sénile mais il était encore assez sains d’esprits pour discerner mensonges et vérités… Peut-être un sixième sens dont seuls les concierges était doté ?!^^

De fil en aiguille – ou plutôt pas à pas -, Heaven atteint le Grand Hall du château et ne put que retenir difficilement un soupir de soulagement. Et comme la chance semblait être de son côté en cette douce soirée de septembre, la jeune fille réalisa que la lourde porte de l’école n’était pas verrouillée ! Quoiqu’était-ce réellement de la chance ? Au fil de années, la demoiselle avait apprit que l’entrée restait accessible à tous jusqu’à une heure avancée en raison des rares allées et venues des professeurs et notamment de Rubeus Hagrid qui avait parfois besoin de rejoindre le bureau directorial pour une quelconque réunion. Ne cherchant pas plus longtemps à expliquer ce miracle, la jeune Gryffondor franchit l’embrasure et se retrouva aux prises avec la brise nocturne. Frissonnant, elle ne se découragea pas pour autant, s’enfoncer dans la nuit. Le soir venu, le parc était des plus magnifiques, les ombres des arbres se faisant à la fois inquiétantes et amusantes. C’était principalement pour cette raison que la sorcière aimait ses petites excursions. Ainsi, telle l’habituée qu’elle était, elle laissa ses pas la guider jusqu’à l’Aulne au pied duquel elle s’asseyait chaque fois. Elle se sentait en sécurité sous cet arbre qui était de même sorte que celui qui avait permis la fabrication de sa baguette…

Alors que les heures passaient, Heaven sentait une sorte de semi-sommeil la gagner peu à peu, la plongeant dans ses rêves –ou plutôt ses cauchemars – sans pour autant endormir sa vigilance. Lorsqu’elle ferma les yeux, le visage paisible de sa mère lui apparut dans une sorte de brume qui la rendait inaccessible. Cette expression familière que l’on pouvait retrouver chaque jour sur le visage de la jeune Gryffondor aurait pu paraître rassurante si elle ne s’était pas bien vite transformée en un air horrifié. Le cauchemar était le même, chaque fois, mais elle ne parvenait jamais à se réveiller avant l’arrivée de ce gigantesque dragon. Dix ans plutôt, elle n’avait pas assisté à la scène mais elle en rêvait pourtant chaque nuit et était persuadée d’en connaître le moindre détail. Alors que la créature ouvrait son énorme gueule pour libérer un long jet de flammes, elle se réveilla en sursaut, croyant avoir entendu un craquement sonore sans pour autant savoir si c’était un effet de son imagination ou non. Se redressant, elle jeta quelques coups d’œil inquiets autour d’elle, cherchant l’origine de ce son. Son regard azur se posa alors sur une forme sombre, une silhouette humaine qui se découpait dans l’obscurité, non loin d’elle. Ne sachant plus si elle dormait ou si elle était bien éveillée, Heaven sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine. Dans un élan de panique, elle essaya de reculer mais se heurta à une des racines d’un énorme chêne. Retenant une grimace de douleur en sentant le bois griffer ses pieds nus, la demoiselle parvint tout de même à extirper sa baguette de sa poche et à la pointer sur la silhouette qui n’était plus très loin d’elle.


-Qui est là ? demanda-t-elle d’une voix qui trahissait sa frayeur.

N’ayant pas été envoyé à Gryffondor par hasard, la jeune londonienne ne craignait rien face à ce genre de situation, habituellement. Mais cette fois-ci, elle sortait avec peine d’un douloureux cauchemar et craignait les tours que son subconscient pourrait lui jouer. Elle n’avait jamais cru aux fantômes mais dans la situation présente, elle ne savait plus à quelle croyance se rattacher, se demandant si elle était encore apte à réfléchir intelligemment.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Darkholme
||6ème année||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 383
Age : 28
Localisation : Le plus loin possible de lui...
Date d'inscription : 25/01/2008

Rapeltout
Année Scolaire: 7ème année
Groupes auxquels vous appartenez:: Gryffondor
Summers ou Darkholme?: Darkholme -_-'

MessageSujet: Re: Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...   Lun 4 Fév - 17:47

Le bruit des conversations s’évanouissait peu à peu à mesure qu’elle s’éloignait du hall. A cette heure bon nombres d’élèves se trouvaient entrain de diner ou bien se rendaient à la grande salle pour déguster les divers mets préparés avec amour par les elfes de maison. A cette furtive pensée, Juliette se remémora la dernière fois ou elle s’était rendu aux cuisines, comme toujours elle avait été accueillit telle une princesse, recevant de tous côtés boissons, sucreries, gâteaux, et tout bien entendu accompagné de multiples courbettes, sourires, « Madame que pouvons nous faire pour vous.. » et tout ce qui s’ensuit. Les elfes étaient toujours aussi serviables et débordants de générosité. Parfois elle haussait la voix, gênée par autant d’attention démesurée, espérant qu’ils s’arrêtent au moins un instant de se plier en quatre, et de la couvrir de nourriture. Seulement le dévouement n’est pas une chose qu’un elfe apprend et fait a ses dépends, les elfes sont comme ça par nature, et le simple fait de leur refuser quoique se soit les offenses. Un sourire aux lèvres et la mine désolée, Juliette se forçait à tendre la main vers la montagne chancelante de brownies aux chocolats qui l’attendait devant elle. C’était son père qui lui avait parlé de l’endroit secret, du temps ou il était à Poudlard il s’y rendait de temps en temps pour préparer des fêtes aves ses amis dans la salle commune à l’occasion d’une quelconque victoire au quidditch. La curiosité avait un soir prit le dessus, et la jeune fille avait a son tour découvert le fabuleux endroit, le cœur de Poudlard. Se sentant coupable d’enfreindre le règlement depuis sa nomination au post de préfète, elle ne s’y rendait presque plus. Peut être devrais elle a l’occasion retourner voir ces adorables petites créatures.

Like a Star @ heaven


Arrivée devant le tableau de la grosse dame, elle souffla le mot de passe, en se faisant légèrement agressée, pour cause elle était le dixième élève à vouloir passer en moins d’une minute. La diva commençait déjà sa tirade lorsque Juliette se dépêcha. « Vous pourriez pas faire des passages de groupes au lieu de me harceler toute les secondes… ». La vie d’un personnage de portrait n’était apparemment pas de tout repos. Secouant la tête, elle déconseilla un première année d’aller diner tout de suite, étant certaine que Milady n’avait pas finit de s’égosiller. Regardant sa montre elle monta en vitesse au dortoir, et en redescendit deux minutes plus tard, son insigne de préfète en chef, étincelante, accrochée à son uniforme. Se soir elle devait accomplir sa première ronde de l’année soit dit en passant la fonction déplaisante du rôle de préfet…surtout les rondes de nuits. Que se soit dans le parc ou dans les sombres couloirs du château, elle appréhendait toujours la chose. Elle se mit à feuilleter le bouquin de sortilège et enchantement, le programme paraissait assez intense, l’année promettait de ne pas être de tout repos, sa volonté de se changer les idées ne porta pas ses fruits et très vite l’heure H, arriva. Déjà les élèves rentraient de l’heure dernière balade dans le château, el couvre feu n’allait pas tarder à retentir.

Like a Star @ heaven


Les beaux jours étaient encore présent, cependant le soleil, fidèle a son cycle naturel, se couchait de plus en plus tôt. Le parc s’était d’un seul coup assombrit comme si un voile opaque s’était abattu sur tout le domaine, prenant son courage a deux mains, la tête haute, elle devait être digne de sa maison et laisser son côté froussarde se faire piétiner par le courage qui habitait tout les élève de Gryffondor. Une main tout de même posée sur sa baguette qui se trouvait au fond de sa poche, Juliette avançait à petit pas, après avoir jetée un bref coup d’œil vers les serres de botanique, elle se dirigea vers la forêt interdite qu’elle longea de loin et le pas beaucoup plus rapide. Bientôt elle n’eu d’autre choix que d’allumer sa baguette, la fragile lumière qui émanait du bout de sa baguette magique eu dont de la rassurer légèrement. Après toutes ses années elle ne s’était pas habituée a cette corvée, et ne pensait d’ailleurs pas si habituer un jour.
Voulant le plus vite en finir avec cette ronde, Juliette pressa le pas, et bientôt après s’être assuré que personne ne se trouvait dans le parc elle commença à se diriger vers le château. Par moment on pouvait entendre un hululement déchirer la nuit, une brise légère réveiller brusquement le feuillage des arbres et faisant vaciller les branchages. S’approchant d’un vieil arbre imposant, Juliette entendit quelque chose qu’elle n’arrivait pas vraiment a définir, le cœur battant elle releva sa baguette, éclairant l’endroit d’où provenait le bruit, sans pouvoir distinguer quoi que se soit, elle s’apprêtait a abaisser sa baguette lorsqu’une voix haletante confirma la présence d’une personne. Une voix qui maintenant qu’elle y pensait ne lui était pas inconnu..


- Heaven c’est toi ?... C’est Juliette !

_________________
The War..or...

... Other Thing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...   Mar 5 Fév - 21:21

A mesure que les minutes passaient, le cœur d’Heaven cognait un peu plus fort contre sa poitrine, la jeune fille allant même jusqu’à se demander si les autres étudiants ne l’entendait pas depuis le fin fond de leur dortoir. Elle aurait aimé reprendre contenance, ne plus voir trembler la main dans laquelle elle serrait fortement sa baguette. Ce comportement ne lui ressemblait pas et n’était en rien digne d’une élève de Gryffondor. Elle n’avait pas pour habitude d’esquiver ou de fuir le danger ! Plutôt discrète mais dotée d’un caractère non moins bien trempé, elle savait – d’ordinaire du moins ! – faire face à toute sorte de situation tout en gardant la tête froide, ses actions se précédant toujours d’une réflexion posée. Quoiqu’à bien y réfléchir, elle n’avait pas connut de situations semblables à celles-ci depuis sa première année au château, les frayeurs des étudiants de Poudlard se limitant à une note à un examen, au regard sévère de la directrice, Minerva McGonagall, ou encore aux punitions plus que sévères d’Argus Rusard ! Et si d’ordinaire, Heav’ aurait tout fait pour se passer de la compagnie de vieux concierge de l’école, elle aurait, à ce moment précis, donné le contenu de son coffre à Gringotts pour qu’il apparaisse à elle, mettant fin à cette attente interminable – et on ne peut plus stressante, de part le fait ! Mais plus le temps passait et plus la jeune fille était contrainte d’admettre que ni le vieux fou, ni son chat ne se trouvaient dans les parages – d’ailleurs, si tel avait été le cas, une odeur de renfermé, même odeur que l’on trouvait dans les vieux placards à balais de l’école, l’aurait informé de leur présence !

Tentant en vain d’inspirer profondément, espérant ainsi que ses mains cesseraient de trembler, Heaven attendait silencieusement que l’intrus se manifeste, d’une manière ou d’une autre ! Si son cerveau fonctionnait à une vitesse alarmante, son corps, lui, ne répondait plus à ses appels désespérés. Elle aurait aimé bouger, se glisser jusqu’à un buisson pour s’y cacher, priant pour que ce ne soit pas un professeur et qu’elle ne risque pas le retenue ! Quoiqu’en vérité, le problème venait peut-être du fait que la jeune fille ne s’attendait ni à voir un professeur, ni un élève. En réalité, la peur qui lui tenaillait le ventre se muait peu à peu en espoir, ou en quelque chose qui s’en approchait dangereusement ! Peut-être était-ce dû au cauchemar qu’elle venait de faire pour la énième fois consécutive. Rien ne changeait. Chaque fois, elle se réveillait en sursaut, et son imagination lui jouait parfois des tours, lui faisant espérer secrètement l’arrivée près d’elle du fantôme de sa défunte mère. Son père lui avait pourtant répété de nombreuses fois qu’Helen ne serait jamais revenue sous une forme fantomatique, préférant continuer le « chemin », en bonne ancienne Gryffondor qu’elle était… Malgré cela, la jeune Heaven n’avait jamais cessé d’espérer, faisant part de son point de vue à son père, au début, avant de se renfermer totalement pour enfouir cette petite flamme au fond d’elle…


[Flash Back]

-Elle est morte, Heaven… Elle ne reviendra plus !
-Non, non, non, non, non !!!!! Tu mens ! Elle avait dit qu’elle ne m’abandonnerait jamais ! JAMAIS !

Secouée de sanglots, la fillette s’arracha de force à l’étreinte de son père et quitta la petite chambre en courant. Sans plus attendre, elle dévala les escaliers et ouvrit brusquement la porte d’entrée pour sortir dans cette froide nuit d’hiver, sans prendre le temps de revêtir sa cape. Sa vue étant bien trop brouillée par les larmes, sa course désespérée s’acheva quelques mètres plus loin, dans la neige glacée. S’allongeant dans le froid, elle tourna ses yeux bleus vers le ciel étoilé, y cherchant une étoile qu’elle pourrait suivre des yeux, une étoile à la lueur rassurante, une étoile qui pourrait être le sourire de sa mère, qui pourrait la ramener près d’elle…
C’est alors qu’elle entendit un craquement qui la fit sursauter. Elle se redressa lentement dans la neige, s’appuyant avec peine sur ses mains rougies par le froid. Une ombre semblait se dessiner parmi les buissons qui encadraient le jardin. Une ombre qui était à la fois inquiétante et rassurante, qui lui était inconnue mais qu’elle aurait aimé pouvoir identifier comme étant celle de sa mère…

-Maman ? Maman, c’est toi ?

Luttant difficilement contre le froid, la fillette rampa péniblement jusqu’aux buissons, frissonnant, trempée jusqu’aux os. Ses muscles étaient engourdis, la neige lui brouillait la vue mais rien ne semblait pouvoir l’empêcher réellement d’atteindre son but ultime…

-Heaven ! Qu’est-ce qui te prend ? Tu veux attraper la mort ?!!

Son père l’a prit dans ses bras avant même qu’elle ne puisse protester. Elle eut beau protester, supplier, elle ne pouvait lutter… Elle était inexorablement emportée vers la maison, loin de cette ombre qu’elle voulait être celle de sa mère…


[/Flash Back]

Heaven fut tirée de ses souvenirs par une voix qui s’éleva alors dans la nuit noire. Elle sursauta, d’abord, mais parvint assez rapidement à mettre un nom sur cette ombre familière qui se découpa de plus en plus nettement, à la lueur d’une baguette magique.

-Juliette ? Merlin, tu m’as fait peur !

La pression que la jeune fille avait ressentie jusque là descendant brusquement, celle-ci ne put retenir un éclat de rire qui avait tout de nerveux. Eclairant le bout de sa baguette à l’aide d’un sortilège informulé, elle put enfin apercevoir le visage de sa camarade et amie de Gryffondor.

-Est-ce que tu vas me mettre une heure de retenue ? s’exclama-t-elle sur le ton de la plaisanterie, son visage restant cependant très pâle et soucieux en raison du souvenir qui était venue l’assaillir quelques secondes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Darkholme
||6ème année||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 383
Age : 28
Localisation : Le plus loin possible de lui...
Date d'inscription : 25/01/2008

Rapeltout
Année Scolaire: 7ème année
Groupes auxquels vous appartenez:: Gryffondor
Summers ou Darkholme?: Darkholme -_-'

MessageSujet: Re: Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...   Lun 11 Fév - 17:07

[hj: désolée pour ce poste horriblement court Shocked ]


Un voile de fraicheur vint s'abattre sur tout Poudlard. Son corps fut parcouru d'un long frisson, puis reprit son impassibilité. Attendant que la jeune fille du nom de Heaven se manifeste, Juliette réajusta sa veste, et la serra un plus près d'elle. Le soleil encore éclatant de toute sa splendeur au moment ou elle s'était retrouvée dans son dortoir 1heure plus tôt, l'avait dissuadée, de se couvrir plus. Le regret, quel sentiment des plus désolant, on le sent venir, approcher à grand pas, mais tel un combattant près à affronter tout les malheur, on se sent près à l'évincer, sachant cependant pertinemment qu'il reviendra au galop. Elle ne comprenait pas comment des gens pouvaient dire qu'ils ne regrettaient rien dans leur vie, pas un seul instant, pas une seule décision. Soyons réaliste c'est impossible! Rien qu'a l'idée d'avoir trop manger on regrette aussitôt d'avoir avaler une bouchée de plus de ce délicieux gâteau..futile exemple certes, mais révélateur.. Un énième courant d'air fit vaciller ses boucles brunes qui vinrent s'échouer sur ses épaules, comme si le temps montrait qu'il était l'heure de rentrer au château, et que deux jeune fille n'avait rien à faire a cette heure dans le parc du château. Une mince branche lui frôla le dessus de la tête ce qui la fit sursauter, agripant de plus belle, sa baguette, dirigée vers la chose nuisible, son cœur reprit une allure normale, A l'évidence elle devait rapidement rentrer avant de se faire attaquer une nouvelle fois par, une feuille, racine ou un autre ennemi redoutable.

Heaven!!! J'ai faillit mouiller mon jean, à cause de toi, tu sais bien que j'ai une trouille bleue de faire ces rondes!!

Son ton était des plus amical, elle connaissait bien la jeune fille qui était en face d'elle pour avoir tout partagé avec elle depuis sept ans..tout comme avec les autres filles de gryffondor d'ailleurs! C'est vrai que l'intimité n'était pas une chose des plus courante à Poudlard, entre les cours, les repas, les heures passées à la salle commune ou dans le dortoir. Presque rien ne pouvait être fait seul. Elle avait surprise Heaven plusieurs fois déjà lorsqu'elles étaient plus jeune, la gryffondor rentrait souvent tard le soir, défendant les interdits, rodant la nuit dans le château. Juliette s'était longtemps demandée ce qu'heaven pouvait bien faire pendant ses ballades nocturnes, n'ayant jamais eu l'audace, ni l'envie d'enfreindre ses secrets en lui posant des questions, elle dut attendre un soir de décembre lors de sa cinquième année. Tout était calme et silencieux. Un silence à glacer le sang de n'importe quel froussard, ce qui n'était pas peu dire en parlant de Juliette pour ce qui concernait les balades dans des lieux obscure et effrayant. Les couloirs était froid et sombre, quelle idée d'obliger les préfets à surveiller le château. Elle n'allait tout de même pas renoncer à son prestigieux poste de préfet ces quelques heures de torture. Au détours d'un couloir elle s'étaient douloureusement rencontrée, une des deux la main sur le front et l'autre sur le menton chacune enclin à un vif massage, essayant d'éviter à tout prit la moindre bosse. N'étant pas aussi proche qu'aujourd'hui, Juliette, s'appliqua a lui rappeler le règlement et à la raccompagner au dortoir, soulagée d'avoir pu écourter sa corvée. Puis elle se retrouvèrent, encore et encore. Jamais au même endroit. Blasée Juliette lui souriait désormais, puis passait son chemin, secouant la tête, amusée par l'air innocent qu'employait Heaven. Et parfois elle s'arrêtait, et elles se mettaient a discuter toute les deux pendant plusieurs minutes, avant de s'apercevoir qu'il était tant pour toute les deux de monter se coucher.


Heaven, Heaven, tu sais bien que si je t'avais mit une heure de retenue à chaque fois que je t'avais surprise à vagabonder dans le domaine après le couvre feu, tu n'aurais pas assez de cette année pour toutes les faire^^...Dit tu compte rester encore longtemps là, ou tu rentre avec moi?

Juliette avait relever sa baguette, assez pour voir le visage de son amie et pour ne pas l'éblouir, la demi lune n'était pas très vive se soir là, la douce lumière qui en émanait ne suffisait pas à distinguer les formes, cependant grâce a sa baguette, Juliette fut surprise de voir à quelle point Heaven était pâle et cela n'était surement pas du, à la simple frayeur qu'elle venait d'avoir.

-Dit sa va? Tu es toute blanche!

_________________
The War..or...

... Other Thing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escapade nocturne, cauchemar et fantômes...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade Nocturne
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé
» Escapade nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 Years Later... :: Extérieur de Poudlard :: Extérieur de Poudlard :: Le parc-
Sauter vers: