AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fait des recherches [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fait des recherches [libre]   Lun 11 Fév - 21:42

Cela faisait près d'une heure qu'il pleuvait sans arrêt et Maria regardait la pluie tomber à travers la fenêtre de son dortoir en soupirant. Elle avait finit les cours à 15 heures ce jour-là, et elle avait décidé de "profiter" du mauvais temps pour commencer ses devoirs. Elle était assise en tailleur dans son lit, son livre de métamorphose sur ses genoux et une plume dans la main. Elle était censée trouver au moins 7 formes de métamorphoses humaines et animales, quelles qu'elles soient, connues à ce jour mais pour l'instant, elle n'avait trouvé que les animagus, les loup-garous, les métamorphomages (elle se souvint même d'un élève qui avait fini ses études à Poudlard et qu'elle avait connu il y a quelques années, Teddy Lupin qui était lui-même métamorphomage) et le polynectar et elle ne trouvait rien d'autres dans son livre. Elle se creusait la tête pour en trouver d'autres, elle savait qu'elle en connaissait d'autre mais ne parvenait pas à s'en souvenir. La jeune Poufsouffle soupira et s'allongea un instant. Elle aurait volontiers fait un tour de balai cette après-midi, mais le temps en avait décidé autrement, ce qui était d'autant plus dommage qu'elle ne finissait pas très souvent à 15 heures ! Elle laissa son esprit vagabonder une dizaine de minutes, notamment sur ce garçon de septième année de Serdaigle qu'elle croisait souvent et qui était plutôt mignon et plein de charme. Et quel sourire ! Maria se mit à sourire et secoua la tête, ce n'était pas le moment de penser à ça, il fallait qu'elle se mette à bosser.
Elle essayait de se concentrer mais rien à faire, le fait qu'elle ne trouvait rien ne l'aidait pas et elle pensait à d'autres choses sans rapport, comme les cours de botanique avec Mr Londubat ou son épreuve pratique de potions. Mais...pourquoi ne pas aller à la bibliothèque ? Après tout, il y a forcément un bouquin qui parle de ça là-bas ! Maria se leva et jeta vite-fait ses affaires dans son sac et sortit de son dortoir. Elle traversa en vitesse la salle commune et ne traîna pas dans les couloirs, pressée d'en avoir fini avec ce devoir. Elle arriva devant la bibliothèque et entra en faisant le moins de bruit possible, pour ne pas s'attirer les foudres de la redoutable bibliothécaire connue pour ses nombreuses expulsions temporaires. La jeune fille choisit de s'installer comme d'habitude dans le fond, là où la fenêtre donnait sur le lac et partit à la recherche du livre qu'il lui fallait. Elle le trouva assez rapidement et il semblait plutôt complet, ce qui était parfait. Maria retourna s'asseoir, ouvrit le bouquin et commença à prendre des notes sur un morceau de parchemin quand un bruit attira son attention...
Revenir en haut Aller en bas
Roméo Summers
Administrateur Sage et Erudit
Administrateur Sage et Erudit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 183
Age : 28
Localisation : Mieux vaut ne pas me chercher, tu pourrais le regretter...
Date d'inscription : 23/01/2008

Rapeltout
Année Scolaire: Septième année
Groupes auxquels vous appartenez:: Serdaigle, Equipe de Quidditch de Serdy.
Summers ou Darkholme?: SUMMERS voyons!

MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Mer 13 Fév - 1:37

Depuis que le jour s'était levé, ce matin là, des trombes d'eau n'avaient eut de cesse de s'abattre sur le domaine de Poudlard. D'épais nuages gris encombraient le ciel déjà menaçant. Apparemment, la pluie n’était pas prête à abandonner la partie et continuerait de tomber dru sur le château jusqu’au couché du soleil. Au dehors, les pelouses du parc détrempées étaient devenues humides et boueuses. Le crachin qui s’abattait sur l’école créait un brouillard opaque et frais qui venait revigorer la trépidante jeunesse qui osait s’aventurer dehors par une météo si capricieuse. Et dire qu’il y avait de pauvres bougres qui avaient en ce moment un cours de Soin aux Créatures Magiques en extérieur… Même le jeune Roméo Summers ne se sentait pas d’humeur à aller taquiner son manche à balais. Pourtant, la pluie n’avait jamais eut l’habitude de l’arrêter autrefois…

Le jeune Serdaigle venait d’entamer sa septième et ultime année au sein de Poudlard. Au terme de celle-ci, il devrait passer ses ASPIC pour commencer sérieusement à réfléchir à son avenir. Jusque là, le jeune Summers s’était montré plutôt insouciant quant à ses années futurs. Poudlard était pour lui un environnement paradisiaque et propice à la détente… Quitter l’école n’avait jamais fait partie des projets, ni même des priorités de Roméo. Il n’en gardait que d’excellents souvenirs. Oui, si on exclu toutes les multiples confrontations avec cette maudite Juliette. Toutefois, quitter ce vieux château était déchirant. Ce n’est pas pour autant que le jeune homme pensait que refaire une année ne serait pas catastrophique… Les professeurs se montraient particulièrement exigeants avec les septièmes années ; Ils n’avaient aucun scrupule à surcharger leurs élèves de travail alors que l’année scolaire venait à peine de débuter.

Dans la tour de Serdaigle, Roméo était penché dans son manuel de Sortilèges. Le professeur d’Enchantement, Mr Williams, était un véritable bourreau. Peut être que les airs de tombeur du jeune prof faisaient fondre les demoiselles, néanmoins, ce n’était pas le cas de Roméo qui détestait, aujourd’hui plus que jamais, son professeur de Sortilège. Bien que le jeune Prince avait toujours eut d’excellentes notes dans cette discipline, il n’avait jamais autant travailler pour obtenir cette réussite au combien méritée. Cependant, Jake Williams devait être moins exigeant avec les petits nouveaux de première année qu’avec sa classe. Sinon, il y aurait fort à parier que ses petits merdeux seraient affairés à leurs devoirs plutôt que de piailler comme des volailles dans la salle commune qui était devenue une vraie basse-cours.

Au bout d’un quart d’heure durant lequel Roméo fit preuve d’une maîtrise de lui exemplaire et d’un sang froid incroyable, il se leva brusquement de la table qu’il occupait avec son ami et ferma violemment son livre. Comme à l’accoutumée, de nombreuses têtes se tournèrent vers lui. Roméo gratifia ses petits camarades du regard le plus noir dont il était capable avant de quitter la salle commune à la hâte. Alors qu’il descendait rapidement les escaliers en colimaçon de la tour des Serdaigle, il jugea qu’il était temps pour lui, après sept ans de vie dans ce château, de visiter un lieu jusque là inconnu : la bibliothèque.

Son livre de Sortilège à la main, le jeune homme se disait intérieurement que cette Septième Année commençait sous le signe des surprises et, inconsciemment, il savait qu’il n’était pas au bout de ses peines cette année. Les couloirs étaient déserts. La plupart des élèves devaient sans doute être en cours. Fort heureusement, Roméo lui avait finit ses cours de bonne heure. Au bout de quelques minutes, il arriva à la bibliothèque. C’était grand, très grand. Les murs étaient tapissés de livres et d’épais grimoires poussiéreux qui sentaient le moisi. Par ailleurs, il régnait ici un silence parfait. Le calme ambiant contrastait avec le chahut qui dominait la salle commune que Roméo venait de fuir. Après un bref regard vers l’inquiétante bibliothécaire, le jeune Serdaigle convenu qu’un table en retrait serait l’idéal pour lui. Il se mit donc à parcourir les allées sombres. Sans savoir pourquoi, Roméo était aux aguets et prêt à se cacher au cas où une de ses connaissances serait aussi en ces lieux. Il pensait sans doute que la bibliothèque n’était pas un endroit digne de capitaine de l’équipe de Quidditch de Serdaigle…

De temps à autres, certains livres mal rangés sautaient seul d’une étagère à une autre pour retrouver leur place originel. Lorsque Roméo eut enfin trouver la table idéal, retirée des autres, il s’y installa. De là où il était assis, il avait vu sur le par cet personne ne le voyait. Il pouvait travailler tranquille. Il rouvrit donc son manuel et reprit la lecture d’un passage complexe concernant l’utilisation de l’ancienne magie… Alors que ses yeux parcouraient frénétiquement son livre, Roméo oubliait peu à peu l’endroit dans lequel il se trouvait. Le silence inquiétant qui régnait lui donna l’envie furieuse de chanter et, sans s’en rendre compte, il commença à fredonner doucement la bibliothèque. Sa voix grave et rauque s’élevait dans les airs et se perdait dans les travées de livres… Roméo avait oublié qu’il se trouvait à la bibliothèque…



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19yearslater.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Mer 13 Fév - 21:05

La jeune Poufsouffle aperçut un garçon entrant dans la bibliothèque mais ne vit pas son visage, aussi elle retourna à sa recherche. Elle nota rapidement la description de la branchiflore. Elle se sentit un peu stupide de ne pas y avoir penser, l'an passé ils avaient dû en parler dans les BUSEs de botanique en plus ! En tournant les pages, elle vit un homme qui, après avoir mis des poils de lion dans du polynectar, s'était transformé en manticore; elle découvrit aussi que le mythe grecque du minotaure était, là aussi, un polynectar mal préparé. Maria se retint de rire devant l'allure ridicule des deux hommes et continua de tourner les pages du livre. Elle tomba sur le chapitre des vampires et lut attentivement l'introduction, apparamment certains d'entre eux avaient le pouvoir de se transformer en chauve-souris uniquement s'ils avaient étaient mordus par une chauve-souris. Elle griffonna rapidement ce passage, tant pis pour la propreté, elle recopierait au propre plus tard. Il ne lui manquait plus qu'une métamorphose à trouver, et évidemment elle n'avait plus la moindre idée en tête...

Tout en continuant à feuilleter le livre au hasard, elle remarqua que le garçon qu'elle avait vu entrer venait de prendre un livre sur une étangère non loin d'elle et s'installer, lui aussi, de façon à pouvoir regarder le lac et ne pas être vu. Elle crut reconnaître Roméo Summers, un Serdaigle de septième année (elle le voyait souvent en compagnie, entre autre, du garçon qui lui plaisait) mais préféra ne pas le déranger, après tout il était venu ici pour travailler et elle aussi. La Poufsouffle poussa une exclamation de joie, elle venait de trouver une autre sorte de métamorphose ! Elle se sentit une fois de plus un peu bête de ne pas y avoir penser plus tôt et nota tout ce qui concernait les sortilèges offensifs de métamorphose. Alors qu'elle se levait pour aller remettre le livre en place, elle entendit une voix plutôt agréable chantonner à travers les étagères. Maria ne voulait surtout pas déranger le garçon ou s'attirer ses foudres, mais elle ne put s'empêcher d'aller le voir et de lui parler.

- Salut... Belle voix, Sum...Roméo ! C'est sincère, je trouve que tu chantes vraiment bien !

Maria hésita à l'appeler par son nom, mais c'était un peu impersonnel et même s'ils n'étaient pas intimes, ils n'étaient pas non plus ennemies donc autant l'appeler par son prénom. Elle remarqua qu'elle venait d'interrompre le travail du Serdaigle et s'empressa de s'excuser.

- Désolée si je t'ai interrompu, je suis un peu bavarde sur les bords...
Revenir en haut Aller en bas
Roméo Summers
Administrateur Sage et Erudit
Administrateur Sage et Erudit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 183
Age : 28
Localisation : Mieux vaut ne pas me chercher, tu pourrais le regretter...
Date d'inscription : 23/01/2008

Rapeltout
Année Scolaire: Septième année
Groupes auxquels vous appartenez:: Serdaigle, Equipe de Quidditch de Serdy.
Summers ou Darkholme?: SUMMERS voyons!

MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Jeu 14 Fév - 1:39

A quoi Diable pensaient donc ces fichus anciens le jour où ils ont décidé d'inventer ce curieux et obscur concept qu'est l'ancienne magie... Ces sortilèges complexes et inutiles, ces histoires d'amour et de sacrifice... Pour sur, il y a une vingtaine d'année, la survie de Harry Potter face au sortilège de la mort restait pour tous un mystère, toutefois, aujourd'hui, il allait de soit que ce fait inexplicable avait enfin trouvé une explication... Tant et si bien que de vieux sorciers aigris en avaient noirci les pages d"épais volumes que personne ne devait lire hormis sans doute les élèves du professeur Williams... Les yeux de Roméo Summers virevoltaient de page en page rapidement alors que le jeune ne parvenait pas à saisir totalement le sens des phrases qu'il lisait.

Par ailleurs, il était vrai que le jeune homme n'était pas au maximum de ses capacités de concentration. Il était de notoriété publique qu'il était rare de voir le jeune homme s'appliquer à ses devoirs. Cependant, même s'il en donnait l'impression aujourd'hui, l'esprit du jeune Serdaigle était à mille lieues de cette bibliothèque. Il donnait d'ailleurs les premiers signes de son évasion par ses quelques notes qu'il entonnait avec passion. Toute distraction salvatrice de ce satané devoir de sortilège était donc bonne à prendre. Soudain, Roméo sursauté brusquement alors qu'une jeune fille venait de l'accoster...

Il cessa immédiatement de fredonner cet air doux pour détailler la jeune demoiselle. Il reconnut immédiatement les armoiries de la maison Poufsouffle de la jeune élève prénommée Maria Staunton. Alors que le regard azur du jeune homme fixait intensément sa camarade, Roméo était abattu par la stupéfaction... Bien sur, il n'avait jamais parlé à cette jeune fille, et pour cause, c'était une amie de Darkholme, la Poufsouffle avait choisi son camp, elle était donc tout de même sacrément culotté de venir s'adresser au Prince de Poudlard, l'héritier Summers alors qu'elle passait son temps à comploter avec les Darkholme...

Roméo garda son calme et resta tout à fait impassible, comme d'habitude. Toutefois, il se demandait si Maria avait perçu la froideur glaciale dans les iris bleutées du son condisciple. Le jeune homme était en proie à un affreux dilemme. D'un côté, Roméo s'ennuyait à mourir, seul, dans cette bibliothèque. Un brin de compagnie aurait été la bienvenue. Par ailleurs, c'était tout de même une traîtresse qui venait lui faire la conversation, il aurait été malvenu de discuter avec elle comme si de rien n'était. Soudain, la réponse à ses questions lui vint soudain, comme ça, comme par magie... Il pouvait se montrait méprisant. C'est ça, il alla se montrer méprisant. Torturer cette pauvre Poufsouffle qui s'était égarée sur le chemin du bon sens serait un passe temps acceptable pour occuper cette heure de travail inintéressante... Il regarda la jeune femme d’un air hautain et dédaigneux en ornant son visage d’une expression de profond dégoût, discrète cependant.

Le mépris était un sentiment compliqué à cerner. Mais pour Roméo, c’était un art, un jeu même. Un jeu qui nécessitait beaucoup de talent et de pratique. En effet, il devrait trouver les mots assez vifs qui vexerait la jeune femme, cependant, il ne devrait pas se montrer trop virulent dans un premier temps au risque de voir sa victime lui filait entre les doigts… Oui, le jeu du mépris était un art complexe et subtile mais Roméo savait qu’il était un maître en la matière. Il ralluma donc la flamme dans ses yeux qui s’embrasèrent d’une lueur de supériorité qui définissait l’être même du jeune homme. Il rapporta son attention sur son livre et prit le soin de laisser un silence conséquent avant de répondre à la jeune femme. Il espérait la faire frémir à l’idée qu’il puisse l’ignorer aussi impunément. Puis, sans lever les yeux de son ouvrage, il parla d’un ton plus glacial plus que la banquise.


-Merci, c’est gentil… Par contre, tu seras aimable de m’appeler Summers dorénavant. Tu n’as pas le privilège de compter parmi mes amis, ni même parmi mes connaissances. En revanche, je ne crois pas me tromper en disant que toi tu es Maria Straunton, de Poufsouffle.

Après cette phrase on ne peut plus dénudée de sentiments chaleureux, il jeta un coup d’œil à son interlocutrice et reprit du même ton salace et sarcastique :

-Comment je connais ton nom ? Parce que tu n’arrête pas de baver devant Zac, mon cousin. C’est bien d’avoir de l’espoir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19yearslater.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Ven 15 Fév - 0:55

-Comment je connais ton nom ? Parce que tu n’arrête pas de baver devant Zac, mon cousin. C’est bien d’avoir de l’espoir…

La jeune Poufsouffle se figea à la dernière phrase, elle qui espérait que ça allait rester secret, elle avait tout faux... Mais bon, d'un autre côté c'était juste un coup de coeur et non un coup de foudre, donc rien de dramatique. Lorsque le jeune homme lui demanda de l'appeler par son nom, Maria pouffa en tentant d'étouffer un éclat de rire, elle avait encore une fois oublié le stupide et éternel conflit entre la famille Summers et la famille Darkholme. Il n'empêche que le ton froid et cassant de Roméo avait froissé la bonne humeur de Maria et elle ne comptait pas s'en allait sans rien dire, elle n'allait sûrement pas lui faire ce plaisir. De plus, son ton arrogant et son regard dédaigneux avaient eu le don de provoquer la jeune fille qui n'allait pas tarder à répliquer. Ainsi elle n'était pas assez bien pour adresser la parole à un Summers ? Uniquement parce qu'elle avait une amie réputée non fréquentable par cette famille ?

- Ah je vois... je ne mérite pas ton respect parce que je suis amie avec Juliette, n'est-ce pas ? Merlin merci, je ne perds pas grand-chose... Non tu ne te trompes pas, je suis bien Maria Staunton. Tu sais, ça te ferait pas de mal de sourire ou d'être aimable... En ce qui concerne Zac, je te trouve bien sûr de toi en disant que je bave devant lui ! Qu'est-ce que tu en sais ?

La Poufsouffle comptait bien mettre les choses au clair concernant Zachary, même si elle ne voulait pas prendre partie dans la "guerre" Summers/Darkholme, elle ne voulait pas que le bruit court d'une amie de Darkholme ait un faible pour un potentiel ennemi. Finalement, elle aurait peut-être dû résister à la tentation de se lever pour aller voir Roméo chanter...et se contenter de recopier son devoir au propre. Le regard haineux de Roméo n'impressiona pas Maria qui continua de maintenir le sien, tout en souriant d'un air ironique et moqueur. Elle hésita un moment à s'asseoir face au jeune Serdaigle mais préféra finalement s'appuyer contre l'une des étagères près d'eux, les mains dans les poches.

- Dire que des tas de filles aimeraient être à ma place en ce moment même, pour pouvoir te parler face à face...
Revenir en haut Aller en bas
Roméo Summers
Administrateur Sage et Erudit
Administrateur Sage et Erudit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 183
Age : 28
Localisation : Mieux vaut ne pas me chercher, tu pourrais le regretter...
Date d'inscription : 23/01/2008

Rapeltout
Année Scolaire: Septième année
Groupes auxquels vous appartenez:: Serdaigle, Equipe de Quidditch de Serdy.
Summers ou Darkholme?: SUMMERS voyons!

MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Ven 15 Fév - 1:54

En son fort intérieur, Roméo était on ne peut plus heureux et immensément fier de lui. Il venait d’imposer les règles d’un jeu fascinant qui aurait le mérite de l’occuper, lui et cette jeune demoiselle, pendant encore quelques minutes. Il n’y avait pas à dire, le jeune Summers maniait le sarcasme et l’ironie avec art. Par la simple force de son regard alliée à quelques paroles incisives, il venait d’amener la jeune Staunton juste là où il souhaitait la voir s’aventurer… Sur une pente glissante et savonneuse. Dans un combat d’où elle ne ressortirait qu’en tant que perdante car, Roméo n’en doutait pas le moins du monde, Maria ne ferait pas le poids. Elle serait incapable de lui tenir tête assez farouchement pour obtenir la victoire. Sa réaction en témoignait d’ailleurs. Seule une débutante en la matière prend la mouche aussi rapidement, à sa place, Roméo aurait choisit un ton nettement moins froid pour répliquer. Et Dieu sait qu’il en avait l’habitude… Piquée au vif, Maria répondit donc à la provocation de Roméo. Si le jeune Serdaigle n’avait pas été autant concentré dans son plan, il aurait adressé à son interlocutrice un large sourire témoignant de sa profonde satisfaction. Le premier round commençait enfin, Roméo aiguisait ses armes.

Il est vrai qu’il ne connaissait pas cette jeune Poufsouffle. Il avait juste apprit son nom par Zac qui lui faisait part de ses œillades furtives à chacun des cours que partageaient les deux sixièmes années. Fort heureusement, son cousin se montrait tout aussi dégoûté que Roméo face à l’idée qu’une alliée aux Darkholme puisse s’imaginer qu’un Summers lui accorderait quelques faveurs… Néanmoins, jamais encore Zacharie n’avait parlé de l’aplomb et de l’hardiesse dont usait cette jeune Poufsouffle. Roméo en était soufflé, c’était le mot juste. Il ne s’attendait pas à une si vive réaction aussi pimentée… Cependant, cela rendait la partie d’autant plus intéressante pour Roméo qui venait enfin de trouver une victime à sa mesure. Enfin une jeune femme éloquente et ignorante car, oui il faut bien le dire, Maria n’avait sans doute pas la moindre idée de la personne à qui elle s’attaquait.

Alors que Maria parlait, Roméo lisait avec attention son manuel de sortilège. Il venait enfin de trouver une aide à la concentration, les paroles de Maria n’arrivaient pas à distraire le jeune Prince, décidément et soudainement fasciné par ses concepts d’ancienne magie. Lorsque la jeune femme eut finit un discours dont Roméo avait malgré tout savouré chaque syllabe, il gratifia Maria d’un regard vide de toute émotion qui contrastait avec le radieux sourire qui venait de se dessiner sur ses lèvres. Puis après un silence lourd et pesant, Roméo jugea qu’il était maintenant temps pour lui de riposter à la manière d’un Summers. Il prit une profonde inspiration et répondit ces quelques mots :


-Hum… dis moi, le Choixpeau s’est planté le jour de ta répartition, tu devrais être chez nous, t’es vachement perspicace pour une jaune. Tu as mit dans le mille, tu ne mérite pas mon respect. Tu ne le mérite pas plus que cette gourgandine qui te sert d’amie. Bon, je pense que tu ne m’en voudras pas de ne pas relever ta suggestion… Je n’ai pas à me montrer aimable en vers les gens comme toi et, je t’en prit poupée, Zacharie et mon cousin mais aussi mon ami. Il me raconte pas mal de truc, notamment ces heures de cours que tu passes à le matter. Je ne saurais que trop te conseiller de te concentrer sur tes cours, tu dois en avoir besoin !


Roméo parla d’un ton calme et très jovial alors que son sourire illuminait toujours son visage. Il aurait été difficile de dire lequel des deux avait le sourire le plus large… Néanmoins, même si Roméo admettait y avoir était un peu fort, il ne regrettait aucune de ses paroles… Elle l’avait cherché non ? Une amie de Juliette… Elle était salement culotté d’oser ne fut-ce que lui adresser la parole. Néanmoins, le jeune Summers n’avait pas encore versé tout son venin sur sa victime, toutefois, il ne trouvait pas les mots les plus vifs qui aurait put ponctuer sa tirade… Lorsqu’il trouva la formulation la plus adéquate, il se lança.


-Oui, t’as raison, il y a sans doute des tas de filles qui rêveraient d’être à ta place, seulement, la plupart d’entre elles ont un sens des réalités plus aiguisé que le tient. Mais, je t’en veux pas, après tout, qui ne tente rien n’a rien, c’est pas ce qu’on dit ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19yearslater.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Sam 16 Fév - 21:28

L'arrogance et la prétention dont venait de faire preuve une nouvelle fois Roméo piqua la jeune fille au vif et elle dût faire de gros efforts pour garder son calme et ne pas sortir sa baguette. La bibliothécaire passa tout près d'eux et leur lança un regard soupçonneux mais Maria fit son possible pour paraître normale, allant jusqu'à afficher un sourire hypocrite à la vieille femme. Elle ne voulait vraiment pas se faire virer comme l'an passé (tout ça parce qu'elle mangeait un stupide morceau de chocolat en lisant un livre...) et attendit patiemment qu'elle passe son chemin. La Poufsouffle reporta ensuite son attention sur le Serdaigle en lui lançant son regard le plus noir, celui qu'elle réservait habituellement à certains Serpentard qui l'insultaient à cause de son origine de sang-mêlée.

- Le bleu c'est pas ma couleur, Summers... Tu dois avoir l'esprit sacrément fermé pour choisir tes fréquentations par rapport aux leurs. Ne m'appelle pas poupée par pitié, je tiens à garder ma dignité, tout comme toi je pense...

Maria préféra ne pas relever mot sur la remarque de Roméo sur la concentration, il avait un peu raison. Non pas qu'elle regardait tout le temps Zachary, quand même pas, mais elle se concentrait rarement à 100% sur une leçon, elle avait une forte tendance à s'ennuyer et se laisser distraire en cours, bien que ses résultats restent très corrects quant même (une raison de plus pour laquelle le bleu n'était pas sa couleur...).

- Oui c'est bien ce qu'on dit, mais ne crois pas que j'ai un jour fait partie de tes admiratrices, je respecte moi aussi certains principes... comme celui de ne pas faire partie d'un groupe de filles qui te courrent après comme un hyppogriffe court après un scrout à pétard.

La jeune Poufsouffle plongea à nouveau la main au fond de sa poche et en sortit un chewing-gum de chez Zonko qu'elle se mit à mâcher nonchalamment tout en continuant de regarder le Serdaigle d'un regard emplit de mépris et d'ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Claire I. Andrews
||6ème année||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 24
Localisation : Avec Ju' et Mel'...
Date d'inscription : 16/02/2008

Rapeltout
Année Scolaire: Sixième année
Groupes auxquels vous appartenez:: I'm a Gryffindor
Summers ou Darkholme?: Darkholme voyons!! Qui a eu l'audace de poser cette question stupide?

MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Sam 16 Fév - 22:02

C'était par un jour où il faisait vraiment très très mauvais. Il pleuvait énormément et il faisait assez froid.
Ce temps deprimait completement Haley qui elle préfèrait le soleil le beau temps qui montrait la joie et le bonheur plutôt que ce temps maussade pluvieux qui la rendait agacée. Elle detestait rester enfermée sans pouvoir rien faire d'autre que de lire ou de faire ses devoirs.
Elle resta un moment allongée dans son lit jusqu'a ce que vraiment deprimée elle se lève et prenne quelques uns de ses devoirs. Elle fit ceux de Sortilège et celui de Défense Contre les Forces du Mal sans beaucoup de mal mais ceux de Métamorphose et de Potions lui causèrent du soucis.
Agacée elle se leva donc s'habilla de l'ahabituel unifrome et regarda le dortoir. Juliette était déja sortie avec Melanie et la dernière dormait. En soupirant elle fit son sac et descendit. Elle ne passa même pas par la Grande Salle. Elle n'avait aps faim du tout.
Elle descendit à la bibliothèque sans rencontrer que quelque personnes auxquelle elle choisit de dire bonjour ou non. Enfin elle arriva dans cet endroit qu'elle detestait pas mal.
Elle entra et passa dans els rayons. Elle entendit des voix. Elle s'approcha et reconnue une des voix: Roméo Summers.
Elle s'approcha bien décidé à se venger de ce qu'il lui avait fait subir la dernière fois. Elle arriva derrière le Serdaigle.
Haley s'appuya contre une rangée les bras croisés le sourire moqueur les yeux brilalnt


-Tient...Roméo Summers...Comment vas tu mon cher? demanda t-elle d'une voix chargée d'ironie

_________________

Claire I. Andrews
Beautiful Why
Best Gryffy'


Aucun garçon ne mérite tes larmes
Et celui qui les mérite, ne les fera jamais couler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roméo Summers
Administrateur Sage et Erudit
Administrateur Sage et Erudit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 183
Age : 28
Localisation : Mieux vaut ne pas me chercher, tu pourrais le regretter...
Date d'inscription : 23/01/2008

Rapeltout
Année Scolaire: Septième année
Groupes auxquels vous appartenez:: Serdaigle, Equipe de Quidditch de Serdy.
Summers ou Darkholme?: SUMMERS voyons!

MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Dim 24 Fév - 2:53

La bibliothèque était, comme à son habitude, calme. Le silence de plomb qui régnait en devenait pesant. Toutefois, on pouvait entendre le clapotis de l’eau qui ruisselait sur les larges fenêtres de la salle pleine de quiétude. Néanmoins, si l’on se donnait la peine de tendre quelque peu l’oreille aux alentours, tous auraient put entendre deux charmants apprentis sorciers qui s’échangeaient toutes sortes de faveur délicate, dans un coin reculé de la bibliothèque. Assis sur une chaise devant un livre entre-ouvert, Roméo Summers, le jeune Prince de la maison Serdaigle fixait de son regard océan une jeune Poufsouffle prénommée Maria Staunton…

Bien-sûr, depuis maintenant quelques minutes, leur conversation n’avait absolument plus rien de cordiale et d’amicale. Le ton était donné, l’animosité de Roméo était palpable alors qu’il voyait l’exaspération de la jeune fille dans les yeux de cette dernière. Sans doute regrettait-elle sa venue… Si elle avait seulement sut qu’elle s’attirerait les foudres de Roméo en venant le complimenter sur sa voix, il va de soi qu’elle se serait abstenue. Néanmoins, elle était une amie de Juliette de Darkholme et pour Roméo, parler à une telle personne était inenvisageable, il en aurait préféré la mort et le déshonneur…

Malgré tout, en son fort intérieur, Roméo devait admettre qu’il était las de ce jeu qu’il venait d’entamer. Il se trouve que mépriser Miss Staunton était en réalité beaucoup moins drôle que ce qu’il s’imaginait au départ… D’ailleurs, il se peut que cette lassitude soit apparue sur le visage du jeune homme qui, pendant quelques secondes, songea à laisser là cette partie pour accorder une victoire par forfait à sa camarade. Se pouvait-il que Roméo couve une mauvaise grippe ? Non, c’était sans doute le contre-coup de la rentrée. Après la remarque qui se voulait cinglante de la jeune fille, Roméo ouvrit la bouche. Il venait de changer d’avis. Il devrait vaincre comme il se doit cette peste afin qu’elle s’en retourne à ses occupations et qu’elle laisse enfin le jeune Serdaigle en paix, toutefois, connaissez-vous le dicton qui dit que lorsque quelque chose va mal, tout ne fait que s’enchaîner ?

Soudain, alors que Roméo était en tête et semblait avoir l’avantage, une voix vint soudain le faire frissonner. Il s’agissait d’une voix féminine. C’était une voix lente, traînant, monocorde. Une voix funeste que le jeune homme connaissait malheureusement très bien. Sans se retourner, il sentit la présence d’une jeune fille s’extirper de derrière les étagères de livres pour apparaître dans le dos du jeune homme. Cette jeune fille, c’était Haley Leens ! Haley était une des pires garces heu… grues de Gryffondor. Elle était toujours fourrée avec l’autre enquiquineuse et semblait prendre ce conflit ancestral bien au sérieux. Depuis son arrivée à Poudlard, Haley était une fille qui n’avait eut de cesse de déployer rage, violence et haine à l’égard de Roméo. Malgré tout, le jeune Prince l’appréciait plutôt bien. En effet, au moins, avec elle il ne s’ennuyait pas, c’était bel et bien une adversaire à sa mesure. Maria était déjà loin, le deuxième round venait de débuter.


-Tiens tiens tiens, ne serais ce pas cette brave petite Miss Leens qui s’aventure en ces lieux ? Dis-moi, que viens-tu faire ici ? Je ne savais pas que tu maîtrisais les rudiments de la lecture, je suis fier de toi en tout cas, fréquenter Miss Darkholme est donc moins néfaste pour toi que pour cette jeune Poufsouffle que voilà…


Dit-il en montrant du doigt Maria. Tout en parlant, Roméo admirait le plafond. Il savait qu’Haley devait chercher un bon sarcasme à envoyer au jeune homme, il ne l’a voyait pas mais rien que d’imaginer sa tête… Il jeta un coup d’œil froid à Maria et fit enfin face à la nouvelle arrivante. Il lui offrit ensuite son plus chaleureux sourire et s’exclama :


Mais, dis-moi, comment vas-tu ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19yearslater.superforum.fr
Claire I. Andrews
||6ème année||
avatar

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 24
Localisation : Avec Ju' et Mel'...
Date d'inscription : 16/02/2008

Rapeltout
Année Scolaire: Sixième année
Groupes auxquels vous appartenez:: I'm a Gryffindor
Summers ou Darkholme?: Darkholme voyons!! Qui a eu l'audace de poser cette question stupide?

MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   Lun 25 Fév - 19:56

La bibliothèque. Pour Haley sa signifiait du calme de la recherche du silence. Elle aimait enormément cet endroit. C'était son refuge parfois. Lorsqu'elle était mal ou qu'elle avait des devoirs trop difficile.
Mais cette fois calme et paisible n'était pas les mots qui qualifieraient la Bibliothèque de Poudlard. Non. Cette fois ca allait être un lieux où un combat verbal ferait rage. Et pour cause, Roméo Summers s'y trouvait, face à Haley Leens. Un Summers face a une Darkholmes, on allait bien s'amusait. Sauf qu'Haley ne voyait pas ça comme ça. Roméo était l'un des garçon qu'elle haissait le plus, mais au moins elle lui devait une chose. C'était le seul garçon avec qui elle pouvcait échanger des civilités pendant des heures sans se lasser. Quoique...
La jeune fille regarda Roméo avec un regard glacial. Elle avait perdu son sourire. Elle ne plaisantait plus. Pas face à Roméo. Celui ci la nargua. Elle haussa un sourcils et ovrit la bouche pour répondre.


-L'allais très bien jusqu'a ce que je te voit mon cher Summers!!! Quand a la bibliothèque si tu la fréquentais un peu plus tu pourrais faire une pierre de coups!! D'abord tu m'y aperçevrait et tu rendrais compte que tu as tord, ensuite tu pourrais te mettre quelque chose dans cette tête malheuresement vide!! Je pensais les Serdaigle intelligents je me suis lourdement trompée!! Quand à Juliette lache la elle n'est pas la!! Il n'y a que toi, moi et Maria!! Je ne la voit pas a coté alors pour une fois lache la!!

Si il y avait bien une chose qu'Haley detestait par dessus tout c'était qu'on s'en prenne à ses amis alors qu'ils n'étaient pas présent. Ca s'entendait parfaitement. Sa voix était glaciale, tranchante, dure. La voix qu'elle reservait à Roméo et à ses imbeciles d'amis. Car normalement Haley était une jeune fille douée enjouée chaleureuse, adorable même.
Elle continua

-Quand a Maria tu n'a pas a lui parler comme ça!! A mon avis elle est beaucoup plus intelligente que toi!! D'ailleur ma chouette serait plus intelligente que toi Summers!!!
cracha la Gryffondor plutôt agacée.

Elle se reprit. D'une voix calme mais toujours aussi glaciale et tranchante.


-Je ne voit pas tes amis!! Serais tu venu seul Roméo? demanda t-elle plus ironique

_________________

Claire I. Andrews
Beautiful Why
Best Gryffy'


Aucun garçon ne mérite tes larmes
Et celui qui les mérite, ne les fera jamais couler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fait des recherches [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fait des recherches [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on traque Ishana, on ne fait pas semblant. [Libre]
» Fait ses besoins [libre]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Je suis nue bordel! - LIBRE
» [pv Emma + libre] Il fait beau, il fait chaud, mais le vent souffle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 Years Later... :: Intérieur de Poudlard :: Intérieur de Poudlard :: Bibliothèque-
Sauter vers: